Lekòl Toupatou

Mon nom est Marie Marthe Balin PAUL. Mais ma profession d’enseignante et surtout mon travail de formateur de formateurs m’ayant conduite à travers une bonne partie du pays presque tous ceux qui me connaissent m’appellent Madame Fanck Paul. Je suis actuellement directrice du Collège Canapé-Vert. Directrice de l’Ecole Normale Pour la Vie et directrice des Editions Canapé-Vert.

Depuis plus de 50 ans, je lutte sans relâche pour essayer d’apporter ; plutôt pour aider à apporter des changements positifs dans l’Enseignement en Haïti. J’ai élaboré beaucoup de livres scolaires dans la Collection Pour la Vie dans laquelle je propose une méthode d’apprentissage, j’ai conçu des documents appropriés pour les maîtres, j’ai fait beaucoup de formation à l’Institut Pédagogique National (IPN), en province, à Port-au-Prince et même j’ai donné, avant le tremblement de terre de 2010, un cours à distance à des maîtres de l’Enseignent Fondamental.

Mais tout ce travail s’est révélé insuffisant puisque malgré mes efforts et les efforts faits par d’autres collègues qui ont œuvré dans le même secteur et dans le même sens que moi, nous n’avons pas réussi à changer l’Ecole Haïtienne, comme nous l’aurions voulu. Au contraire cette école maintenant se dégrade dangereusement sous nos yeux impuissants.

Qu’est-ce qui a conduit Haïti à cette catastrophe ? D’abord un manque d’institutions scolaires. Il n’y a pas assez d’écoles; les écoles qui existent ne sont toutes performantes...et la plupart du temps, il faut payer. Les parents sont souvent incapables de répondre à une telle obligation. Ce qui fait que, en Haïti, beaucoup de citoyens grandissent et passent leur vie sans connaitre même la lettre a.

Aujourd’hui j’ai décidé de parler à tous les haïtiens qui confrontent ce grave problème de scolarisation et je les salue, je salue tous les adultes qui vieillissent et voient passer toute chance d’apprendre au moins à lire ; je salue les jeunes qui grandissent en espérant une école qu’ils ne fréquenteront jamais. Je salue les parents qui n’ont pas les moyens d’envoyer leurs enfants à l’école ; je salue les enfants en âge d’aller à l’école qui risquent de passer leur vie sans jamais y aller ...

J’ai envie de vous demander pardon. Mais comme je vous apporte une bonne nouvelle, je continue à vous parler.

Quel est donc cette bonne nouvelle ? Et bien puisque vous ne pouvez pas aller à l’école, c’est l’école qui viendra vous trouver, chez vous partout où vous vivez dans le pays, dans n’importe quelle section reculée de n’importe quel département. Que vous soyez au Morne Saint Laurent sur les hauteurs de Jacmel, dans la Baie des Moustiques ou à l’Anse d’Hainaut, n’importe où, même si vous devez traverser la mer pour aller sur une de nos îles adjacentes, l’école peut arriver chez vous et l’école sera à vous.

Vous comprenez ma joie de vous annoncer la naissance de cette école appelée à se répandre sur tout le pays, ‘’Lekòl Toupatou’’qui s’ouvre à vous tous. Il vous suffit de la désirer pour qu’elle réponde à votre besoin de connaissances.

Que vous apport ‘’Lekòl Toupatou’’ ? En plus du programme du Ministère de l'Éducation Nationale, et de la Formation Professionnelle (MENFP), elle vous aidera à parler plusieurs langues, elles vous apprendras à comprendre tout ce que vous dites ou faites.

Comment ‘’Lekòl Toupatou’’ arrivera-t-elle jusqu’à vous ? Ce n’est pas un problème. Il vous suffit d’avoir un ordinateur, une tablette ou un téléphone intelligent. Tout le monde connait ces outils. Si vous possédez l’un d’eux, l’école est entre vos mains et le professeur est toujours avec vous. Mais attention, avoir l’appareil en main ne signifie pas que vous savez déjà lire ou compter.

C’est maintenant que vous allez faire des efforts pour bien lire, c’est maintenant qu’il faut avoir la volonté d’apprendre, l’envie de devenir fort. Et pour atteindre ces résultats, il faut travailler et c’est à chacun d’organiser son travail. Vous avez votre professeur en mains, c’est vous qui devez choisir un horaire c’est-à-dire un temps pour travailler chaque jour, une fois ce temps fixé ; vous pourrez vous concentrer pour bien apprendre.

 

Vous devez choisir ainsi un espace permanent de travail que ce soit une galerie, une pièce de la maison ou sous un manguier ; prévoyez aussi un endroit où déposer vos outils, votre matériel ainsi que l’appareil qui ‘’contient’’ le professeur. Tout cela c’est votre responsabilité.

Vous pourrez alors vous concentrer pour bien faire tout le travail proposé par le professeur. Ne vous pressez pas, fermez l’appareil quand vous faites les exercices. Faites les corrections. Reprenez les notions. Assurez-vous que tout le travail est fait et bien fait. Ne prenez jamais un nouveau module si le précédent n’est pas bien compris.

Prenez votre temps pour bien apprendre à penser et à réfléchir.

Je compte sur chacun de vous pour que ‘’Lekòl Toupatou’’ soit un grand succès en Haïti.

Four among marvelous students learning w
Students with tablets learn from the 'School Everywhere!' curriculum.